Un mois sans fromage

Après un été riche en calories (barbeuc, apéro, barbeuc… Toi-même tu sais), nous avons décidé avec mon copain d’arrêter le fromage. Trop gras, trop lourd et dès qu’on en a sous le nez, on plonge dedans sans pouvoir décrocher. Cheese addict. Arrêter, ou du moins réduire. Pourquoi ? Pour notre santé (l’abus est toujours mauvais et perdre quelques kilos ne serait pas une mauvaise idée), pour limiter l’exploitation animale (suite logique à notre végétarisme) et je voulais aussi voir l’effet que cet arrêt aller avoir sur ma peau. Le but était fixé : un mois de septembre sans fromage.

La première étape a été de ne plus en acheter. Ça, ça a été plutôt facile, même si la tentation était là, moi qui fais une partie de mes courses en ligne, c’est assez simple de ne pas cliquer sur l’onglet « fromage ». Après, là où je n’ai pas tenu mon pari, c’est au niveau du fromage râpé et du parmesan pour agrémenter mes pâtes, gratins et tartes… J’en ai acheté et nous en avons donc consommé. A certains moments de « craquages » nous avons même mangé du fromage râpé comme ça, sans rien… Mais ça n’est arrivé qu’une fois. En société, chez des proches ou au restaurant, nous en avons aussi consommé un peu. Le défi était limité à notre cuisine pour commencer en douceur et tenir le cap.

6c1ba72c69aaed6875675aa33fc69628

Verdict : plus facile que prévu ! Je ne dis pas que ça ne me manque pas à certains moments encore aujourd’hui. Moi qui suis une grande grignoteuse, j’adorais ouvrir le frigo, me couper un morceau de camembert pour le déguster sur une tranche de pain (rien que d’y penser j’en salive encore). Dans ces moments là, j’ai remplacé le fromage par du houmous ou des fromages végétaux à tartiner (goût vraiment pas concluant pour moi). Mon copain fait le même constat que moi : une expérience largement tenable ! Au niveau de ma peau, je constate que j’ai beaucoup moins d’imperfections qu’avant, après sur la balance, rien n’a bougé !

Aujourd’hui, le 12 octobre, nous n’avons toujours pas racheter de fromage ! La prochaine étape est de remplacer le fromage râpé et le parmesan par des fromages végétaux.

Affaire à suivre donc !

Ophélie

Journaliste cameraman dans la vie, j’aime la déco, la mode, le cinéma et par dessus tout aller au restaurant !! Je vous parle de tout ça sur Glitter, parce que la vie a parfois bien besoin de paillettes !

OphélieUn mois sans fromage