Project life, un an après !

Vous vous souvenez, l’année dernière, nous avions entrepris la création d’un album photos tout au long de l’année. Retour sur cette expérience, nos avis sont partagés !

Ophélie – Ça m’a redonné le goût de créer

L’expérience du Project Life fut ma première activité manuelle en 2016. Une véritable porte d’entrée vers le DIY, que je n’avais pas côtoyé depuis la maternelle ! Et grande surprise, j’ai adoré faire mes pages chaque mois. J’ai tenu ce même rythme mensuel toute l’année, sauf les deux mois d’été que j’ai regroupés pour les faire tranquillement en septembre et revivre mes vacances ; et les deux mois de fin d’année car je n’avais pas beaucoup de photos pour Novembre et que commander des photos à un coût ! 

Chaque mois, je prenais le temps, plusieurs moments (soirées, après-midi) pour me poser à ma table, étaler toutes mes photos, pochettes et cartes puis créer ! Découper, coller mes photos et inventer des univers propres à chaque moment vécu. Si en été j’avais des envies de bleu, de vert, la fin de l’année fut plutôt dorée, noire et boisée ! Je me suis pas mal équipée (= j’ai pas mal dépensé) en stickers, ornements en bois et cartes. Impossible pour moi de m’arrêter aujourd’hui tellement j’ai encore de choses à utiliser ! Ces moments où je me retrouvais seule avec mes photos, mes ciseaux, mes feuilles de papier étaient vraiment agréable et cet état de concentration m’a fait le plus grand bien à plusieurs reprises. Un peu comme un bain !

J’ai travaillé mon organisation à travers ce hobby. Si je faisais les premier mois au feeling, et me retrouvais avec pas mal de photos en trop… Aujourd’hui j’ai un cahier dédié à ça, sur lequel je dessine mes pages avant de commander mes photos, au moins pas de gâchis (même si les photos ne sont jamais perdues puisque j’adore les offrir).

C’est aussi un excellent moyen de ne rien oublier ! De temps en temps je prends les deux classeurs de cette année 2016 et je les feuillète histoire de revivre mon anniversaire, le mariage de ma cousine, mes vacances avec mes amis et ma famille, mes essayages de robes de mariée… J’aime regarder tout ça et j’aime aussi le montrer à mes proches.

Je continue l’expérience en 2017, avec joie !

Vanessa – Une activité bien trop chronophage

J’ai commencé l’année bien motivée, et c’était l’activité parfaite pour moi qui aime conserver à la fois plein de photos mais aussi plein de petits souvenirs comme des places de cinéma ou de concert…

Sauf que bien vite ça a représenté un coût important : faire développer chaque mois des photos, ça implique de payer des frais de port et de traitement à chaque fois, sans parler des albums, cartes et autres stickers.

Et surtout (et c’est là que ça a coincé) : ça prend bien trop de temps ! Résultat : je me suis arrêtée en cours de route. Je terminerai probablement prochainement l’album de mon année 2016 (j’ai déjà fait imprimer les photos), mais je n’en ferai pas pour 2017… ou en tout cas autrement !

Quand je regarde les premiers mois de mon album je me rend compte qu’il y a beaucoup de petits événements qui ne méritaient probablement pas d’apparaître dans l’album, ou bien d’autres pour lesquels j’ai fait tirer plus de photos que nécessaire… En somme, pas mal de gâchis.

Mon objectif pour cette année est plutôt de mettre des photos de côté chaque mois, et de les faire imprimer en fin d’année. Là je pourrais faire un album plus simple avec des photos mieux choisies.

Enfin, j’adore filmer des petits clips en voyages et de faire des montages de mes vacances. Et j’ai été vraiment frustrée de ne pas l’avoir fait pendant mon séjour à Rome, parce que j’étais déjà bien trop occupée à prendre des photos pour mon album !

Bref pour 2017 j’imprimerai sans doute des photos en fin d’année, mais je dis adieu au « Project Life » tel que je l’imaginais il y a un an… et pour tout vous dire : ça me soulage !

Et vous, avez-vous tenté l’expérience project life ?

Ophélie

Journaliste cameraman dans la vie, j’aime la déco, la mode, le cinéma et par dessus tout aller au restaurant !! Je vous parle de tout ça sur Glitter, parce que la vie a parfois bien besoin de paillettes !

OphélieProject life, un an après !