Les films de la rentrée

Passé les vacances d’été et son lot de comédies françaises et de dessins animés, la rentrée nous a réservé quelques surprises côté ciné ! Si le tant attendu « Juste la fin du monde » de Xavier Dolan ne nous a vraiment pas convaincues ici, nous avons d’autres coups de coeur et des attentes ! Voici notre top 10 ciné de la rentrée !

Bridget Jones Baby (sorti le 5 octobre)

La sortie ciné girly de la rentrée !! Après sa rupture avec Mark Darcy, Bridget est de nouveau “all by herself !” A 40 ans, elle décide de se concentrer sur sa carrière mais après une folle nuit avec Jack, un américain rencontré à un festival, Bridget est enceinte, et doit découvrir qui est le père de son enfant : Mark ou Jack ? Je pensais que j’allais aimer le film surtout parce que c’est Bridget Jones, mais j’ai ri tout le long ! Mention spéciale à la scène d’arrivée à l’hôpital !!!

Le Ciel attendra ( sorti le 5 octobre)

Ce film aborde un sujet fort et carrément dans l’actu : la radicalisation des jeunes femmes françaises. On en suit deux, Mélanie et Sonia, les différentes étapes des changements dans leur vie et la réaction de leurs parents. Brillamment interprété (Clotilde Courau est impressionnante), filmé, monté et avec la participation de Dounia Bouzar, qui joue son propre rôle, celui d’aider les familles qui traverse une telle situation.

Ma vie de courgette (sorti le 19 octobre)

Un film en stop motion qui a été (cocorico) tourné à Villeurbanne, au Pôle Pixel ! Sorti cette semaine, on a hâte de le voir, déjà pour le charme et le travail de cette technique d’animation, et aussi car il touche un thème (le scénario est signé Céline Sciamma) loin de ceux qu’on croise habituellement dans les films « pour enfants ». Courgette est en effet un orphelin qui arrive dans un foyer pour enfants, il découvre ses camarades, eux aussi un peu cabossés par la vie. Ce film est déjà acclamé par la critique, et va concourrir au prix du meilleur film étranger aux Oscars. En plus, pour les lyonnais, tous les décors sont en ce moment exposés au Musée miniature et cinéma !

Moi, Daniel Blake (le 26 octobre)

La dernière palme d’or à Cannes et un réalisateur – Ken Loach – que l’on aime particulièrement ici ! On a hâte de découvrir ce drame social dans lequel un menuisier malade à l’aube de la retraite se retrouve obligé de rechercher un emploi. Une critique de l’administration britannique qui devrait avoir quelques résonances ici…

La Folle histoire de Max et Léon ( le 1er novembre 2016)

Le Palmashow sur grand écran… C’était risqué de passer du court au long format, et au final c’est très très réussi ! Nous sommes en pleine 2e guerre mondiale et Max et Léon, deux amis d’enfance, vont tenter tant bien que mal de déserter ! Un casting de haut vol : Kyan Khojandi, Baptiste Lecaplain, Poulpe, Kad Merad, Florence Foresti… Mais qui loin d’être un cache-misère, apporte des touches de fun en plus. Hilarant, humour parfois limite limite mais c’est bien pour ça qu’on les aime !

Food Coop (le 2 novembre)

Le film qui va nous donner espoir en l’humanité !! Ce documentaire nous plonge en plein coeur d’un supermarché coopératif de Brooklyn. Les 17 000 membres de la structure travaillent à tour de rôle en rayon, en caisse et bénéficient de produits alimentaires à bas prix. Tous travaillent à côté et tous trouvent quelques heures de leur temps à consacrer à la Food Coop ! Un nouveau système économique en devenir, je sais pas vous, mais moi, ça me donne trop envie !

Le Client (le 9 novembre)

Depuis A propos d’Elly sorti en 2009 et surtout Une Séparation en 2010, je suis une grande fan du réalisateur iranien Asghar Farhadi ! Ce 7e long métrage ne devrait pas déroger à la règle. L’histoire est celle d’un couple, Emad et Rana qui s’installent dans leur nouvel appartement. Leur vie va basculer après l’agression de la jeune femme au sein même de l’appartement. Prix du scénario à Cannes !

La Fille de Brest (le 23 novembre)

Après son premier film, La Tête Haute, la réalisatrice Emmanuelle Bercot revient avec un portrait de femme. Le film s’inspire du livre d’Irène Frachon, la médecin pneumologue qui a révélé en 2010 le scandale du médiator. L’histoire a l’air prenante, interprétée par des acteurs que l’on connait peu (sauf Benoît Magimel… Pas mauvais, ce qui est plutôt rare, dans La Tête Haute), notamment l’actrice principale danoise Sidse Babette Knudsen.

Go home (le 7 décembre)

La jolie Golshifteh Farahni est de retour sous les traits de Nada, de retour au Liban dans la maison de famille. Son grand-père a mystérieusement disparu pendant la guerre civile et Nada va se sentir comme investie du devoir de découvrir de qui lui est arrivé. Comme d’habitude avec cette actrice iranienne, la puissance et la justesse de l’interprétation risque bien de nous faire frissonner.

Hunt for the Wilderpeople (prochainement)

Ce film raconte l’histoire d’un jeune garçon Ricky, habitué des services sociaux, et son père adoptif grincheux (Uncle Hec) qui deviennent les sujets d’une chasse à l’homme dans la campagne néo-zélandaise. Ils deviennent des héros malgré eux en survivant dans le bush et en échappant à la police pendant plusieurs mois. Ce film présenté cette année au festival de Sundance est drôle et touchant. Un film feel good qui vous fait découvrir les beaux paysages de Nouvelle Zélande !

 Et vous, quels sont vos coups de coeur ciné de la rentrée ?

Ophélie

Journaliste cameraman dans la vie, j’aime la déco, la mode, le cinéma et par dessus tout aller au restaurant !! Je vous parle de tout ça sur Glitter, parce que la vie a parfois bien besoin de paillettes !

OphélieLes films de la rentrée