Je ne me suis pas épilée depuis 4 ans : mon expérience de la lumière pulsée

Aujourd’hui les filles, on va parler poils.
Peut-être qu’ils vous ont embêté tout l’été et que vous vous êtes dit plus d’une fois : si seulement je n’en avais plus jamais!!!
Ou bien vous vivez en paix avec et vous pouvez tout de suite arrêter la lecture de cet article !
Moi et mes poils c’était un peu la guerre. J’ai la peau pâle, ils sont bien bruns, ils sont épais, nombreux et assez longs. Mais  mon souci principal, c’est qu’aucune méthode d’épilation ne me convenait, surtout pour mes jambes. Avec l’épilateur ou la cire (chaude, froide, en institut, à la maison : j’ai tout essayé) : tout repoussait sous la peau. Et c’est pas la peine de me dire avec des yeux de merlan frit -comme chaque esthéticienne qui s’est occupée de moi- « bah faut faire des gommages mademoiselle » parce que je peux vous promettre que de ce point de vue là j’ai tout testé aussi ! Il ne me restait donc que le rasoir qui les rendait encore plus épais, plus nombreux et sur le long terme, ils repoussaient à la vitesse de l’éclair.
Maintenant que vous visualisez mes jambes de yéti, il faut que je vous fasse une confidence : je ne me suis pas épilée/rasée les jambes depuis 4 ans. PAS.UNE.SEULE.FOIS
Et c’est comme vous pouvez l’imaginer : la LI-BER-TÉ. La liberté de ne plus avoir à calculer quand je dois m’épiler / si je peux mettre ou non une jupe / si je peux aller à la piscine… Je n’y pense juste plus : je suis toujours prête !
J’ai attendu longtemps avant d’écrire cet article parce qu’au début je me suis dit que c’était un peu trop beau pour être vrai, que ça allait finir par repousser… mais en fait non. Alors il était temps que je vous parle en détails de mes séances d’épilation à la lumière pulsée, parce que si vous êtes tentée, la rentrée est le meilleur moment pour se lancer !
 lumiere pulsée

Pour quel type de poils

Idéalement, si comme moi vous avez les poils bruns et la peau pâle, vous êtes la candidate idéale : les séances seront plus efficaces. Je vous conseille de le faire sur des vrais poils et non sur du duvet. Si vos poils sont assez fins, je vous conseille au préalable de les raser pendant plusieurs mois pour qu’ils épaississent. Ma soeur qui avait l’habitude d’épiler ses jambes à la cire (et qui donc avait des poils plus fins que les miens qui utilisais le rasoir) a eu de moins bons résultats que moi. Si vos poils sont fins, roux ou blonds, il faudra vous tourner vers un dermatologue pour faire une épilation au laser, la lumière pulsée ne sera pas efficace sur vous.

Combien de séances et quand commencer ?

Cela va dépendre de votre type de poils, de la couleur de votre peau, de la quantité de poils à éliminer. Il m’a fallu pas mal de séances pour les jambes parce que j’ai commencé à la mauvaise période : j’ai eu mes premières séances en février et l’été est vite arrivé, j’ai recommencé à me raser pendant deux mois et les résultats ont été plus longs à voir arriver. C’est pour ça que je vous conseille vraiment de commencer une fois que vous êtes sûre de ne plus vous exposer au soleil : septembre ou octobre est le moment parfait. Parce que je n’ai pas commencé au bon moment j’ai fait douze séances sur les jambes, alors que si j’avais commencé au bon moment, une dizaine aurait largement suffit. Convaincue par les résultats sur mes jambes je me suis décidée à faire une autre zone qui me complexait et que j’épilais à l’épilateur depuis de nombreuses années : les bras. Là 7 séances m’ont suffit à m’en débarrasser.

Quel prix et quel institut?

J’ai fait mes séances dans l’institut Belzebo, il y en a deux à Lyon : un dans le sixième vers Masséna, l’autre dans le 3ème près du métro Garibaldi. Les deux lieux sont très propres, les esthéticiennes toujours agréables et sympathiques. Et leurs tarifs sont plutôt compétitifs par rapport à ceux de plus petits instituts, vous pouvez d’ailleurs les consulter sur leur site. J’ai dépensé près de 2000€ pour les jambes complètes et un peu moins de 500€ pour les bras. Bien sûr c’est un sacré budget, mais il me reste encore pas mal de séances que je vais pouvoir utiliser sur d’autres zones (j’ai à chaque fois acheté des packs de 10 séances). J’ai payé ces séances en étant étudiante, en poussant un peu sur les heures supp et en rognant sur d’autres dépenses. C’était beaucoup d’argent mais je n’ai jamais regretté, je me suis débarrassée d’un gros complexe et surtout j’ai cette impression d’avoir gagné du temps libre.
 Machine Lumière pulsée

Comment ça fonctionne ?

C’est une grosse machine qui envoie de la lumière sur une petite zone de la peau. Le poil absorbe cette lumière qui vient ensuite détruire le follicule. Au bout de quelques jours après une séance les poils tombent d’eux même. Il faut faire plusieurs séances car les poils n’ont pas tous le même cycle de pousse, et il faut parfois « s’attaquer » plusieurs fois au même poil pour l’affaiblir et s’en débarrasser.

Est-ce que c’est douloureux ?

Un peu. On sent un point de chaleur, un peu comme si vous pressiez le bout d’une allumette éteinte sur votre peau. Ceci dit la douleur est largement supportable. Pour moi cela dépendait surtout de la longueur de la séance : une fois on a enchaîné jambes entières + bras complets et j’étais un peu à bout, je ne l’ai plus jamais refait ! Mais en séparant les séances ça restait peu douloureux et rapide (entre 45min et une heure pour les jambes, une demie heure pour les bras). Les heures et jours suivant la séance ma peau était sensible, un peu comme après un coup de soleil. Je vous conseille de bien la nourrir et d’utiliser du gel d’aloe vera pour l’apaiser.

Quels résultats ?

Sur mes demi-jambes, le résultat est parfait : j’en suis vraiment débarrassée ! Sur les cuisses et les bras, où mes poils étaient plus fins, ils sont désormais beaucoup (beaucoup) moins nombreux, et extrêmement fins. A moins de s’approcher à quelques centimètres de ma peau, ils sont invisibles et en été ils blondissent aux premières expositions au soleil : je m’en accommode parfaitement. (Vous arriverez à en déceler quelques uns sur la photo ci-dessous)
épilation à la lumière pulsée

Est-ce vraiment définitif ?

Contrairement à l’épilation au laser chez un dermatologue qu’on qualifie de définitif, on a tendance à utiliser l’adjectif « durable » pour parler de lumière pulsée. Je n’aurais plus jamais autant de poils qu’avant d’avoir fait mes séances, mais ils peuvent en partie revenir en cas de bouleversements hormonaux, si j’étais enceinte par exemple. En tout cas pour le moment, au bout de 4 ans rien n’est revenu.

Le bilan

Je n’ai rien à reprocher à cette méthode d’épilation : je me suis débarrassée d’un vrai complexe avec l’épilation de mes bras et d’une réelle épine dans le pied avec l’épilation de mes jambes ! Je ne regretterai jamais d’avoir dépensé cette somme tant je suis contente des résultats.

Vanessa

29 ans et webmaster, sur Glitter je parle produit de beauté, partage mes recettes végétariennes préférées discute d’un peu de tout !

GlitterblogJe ne me suis pas épilée depuis 4 ans : mon expérience de la lumière pulsée