Ciné – Une histoire de fou

Quand ma belle-mère – d’origine arménienne – a appris la venue du réalisateur Robert Guédiguian à Décines pour présenter son dernier film Une histoire de fou sur le génocide arménien, ça a été the event !! Ni une, ni deux, elle a pris des places pour toute la famille en attendant avec impatience cette soirée dans l’un des fiefs de la communauté arménienne. Je savais que la soirée promettait d’être forte en émotion, avec la majorité du public sensible au sujet traité par le film : le génocide arménien.
424572.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxAvec ce film, Robert Guédiguian veut donner un cours d’histoire à ceux qui ne connaitraient pas ou peu le génocide arménien. Autrement dit, beaucoup de personnes ! Le film commence par un flash-back documentaire, en noir et blanc, retraçant l’assassinat de Talaat Pacha, l’un des responsables du génocide, par Soghomon Tehlirian, révolutionnaire arménien, puis par le procès de ce dernier durant lequel il décrit le génocide… Il sera acquitté ! Puis la fiction débute. On se retrouve 60 ans plus tard, avec la descendance du révolutionnaire : ses enfants pacifiques et son petit-fils, Aram qui décide de s’engager auprès de l’Armée de Libération de l’Arménie à Beyrouth. Quand l’héritage culturel façonne sa propre identité.
Les acteurs du film sont entre autres des habitués du cinéma de Guédiguian, Arianne Ascaride et Simon Abkarian, très justes comme d’habitude. Un film instructif, et beau. 

Une Histoire de Fou est sorti ce mercredi 11 novembre.

Ophélie

Journaliste cameraman dans la vie, j’aime la déco, la mode, le cinéma et par dessus tout aller au restaurant !! Je vous parle de tout ça sur Glitter, parce que la vie a parfois bien besoin de paillettes !

OphélieCiné – Une histoire de fou