Ciné – Carol

New York, dans les années 50. A quelques jours de Noël, Carol et Therese se rencontrent. A première vue, tout les oppose – Carol est plutôt chic et ne travaille pas quand Therese est vendeuse dans un grand magasin – pourtant très vite, il se passe quelque chose entre elles. Petit à petit, la passion s’installe, jonglant avec les aléas de leurs vies respectives, le petit ami de Therese et le divorce de Carol.
9-CAROL-copyright-Courtesy-of-Number-9-Films-Ltd-Photography-of-Wilson-WebbSi le titre est Carol, il s’agit bien plus de l’histoire d’amour compliquée de ces deux femmes que de la vision de l’une sur l’autre.

Depuis mai dernier et les échos de Cannes sur le film, j’avais plus que hâte de retrouver Cate Blanchett sur grand écran. C’est l’une de mes actrices américaines préférées ! Magnifique, pleine de charme et très bonne actrice, elle n’est en rien décevante en lesbienne pionnière, femme libérée des années 50 (on ne parle pas encore de militantisme einh on est d’accord). Très classe.
422015Rooney Mara est aussi épatante. Découverte dans le Millénium américain je l’avais vue dans plusieurs films depuis mais là, sa filmographie fait un sacré bond ! En femme des années 50, elle a même des airs d’Audrey Hepburn (sacré compliment) ! Elle est jeune, innocente, a soif d’aventures, de découvertes et c’est avec Carol qu’elle va s’épanouir.

ROONEY MARA stars in CAROL

Ce film est doux, ce film est beau, Todd Haynes multiplie les plans à travers des vitres de voitures, de trains, de restaurants. Vitres embuées, tachetées de gouttes de pluie, le rendu est tellement poétique ! Le film dure près de 2h (1h58 pour être précise), mais je me suis laissée très facilement bercée par la finesse des sentiments de ces deux femmes. Ce film ne parle pas tant d’homosexualité, il parle d’amour.

Carol est en salle depuis mercredi, notamment au Comoedia !

Ophélie

Journaliste cameraman dans la vie, j’aime la déco, la mode, le cinéma et par dessus tout aller au restaurant !! Je vous parle de tout ça sur Glitter, parce que la vie a parfois bien besoin de paillettes !

OphélieCiné – Carol