Ce que le minimalisme a changé… dans ma salle de bains

A la base, je comptais poster comme chaque année mon best of des produits de beauté de 2016, et puis je me suis rendue compte que je n’avais pas grand chose à dire. Si vous nous lisez régulièrement, vous savez que je parle (beaucoup) de minimalisme. Ça a commencé par mon dressing, puis la réflexion est arrivée jusqu’à ma salle de bains…
Je me suis découvert un intérêt pour les produits de beauté en même temps que j’ai reçu mes premiers « vrais » salaires. Avec Claire on a lancé ce blog parce qu’on testait plein de trucs et qu’on avait envie d’en parler, mais peu à peu cette passion s’est révélée très coûteuse et surtout un peu écrasante. J’achetais beaucoup (trop), ça prenait une place folle, et surtout, comme pour les vêtements : je n’étais jamais satisfaite, il m’en fallait toujours plus, et toujours mieux. Jusqu’à ce que, comme pour mon dressing, je commence à me poser les bonnes questions. Voici donc ce que le minimalisme a changé dans ma salle de bains :

Je ne cherche plus la nouveauté ni la collection

La beauté, c’est comme la mode, il y a toujours de nouvelles collections, on découvre chaque année des nouveaux ingrédients magiques aux vertus incroyables… bref on a vite fait d’acheter des nouveaux trucs tous les mois et il est temps d’être honnête et censée : je n’ai qu’un seul visage !
Récemment j’ai fait le test de regrouper tous mes produits de beauté par type et je me suis rendue compte que j’avais 5 ou 6 crèmes pour le visage, une bonne quinzaine d’hydratants pour le corps, et bien sûr une quantité stupide de fards à paupières. J’ai plusieurs années devant moi avant d’utiliser tout ça

J’ai appris à me satisfaire d’une routine beauté efficace

Poussés par les nouveautés on a tendance à toujours vouloir chercher mieux. Un exemple que je trouve assez parlant  : j’ai un baume à lèvres préféré depuis maintenant 7 ans. Il fonctionne super bien et je m’en sers quotidiennement. Pour autant, est-ce que ça m’a empêché d’en acheter d’autres ? Malheureusement non, je pense que j’ai dû en acheter au moins une dizaine sur les sept dernières années. 10 baumes à lèvres qui ne me sont d’aucune utilité puisque je retourne toujours au même. L’envie de changer et aussi de trouver mieux, alors qu’on a déjà un produit qui fonctionne très bien à la maison. Avant je trouvais ça assez naturel, aujourd’hui je trouve ça bête.

J’ai arrêté la course à avoir toujours plus

Avant je trouvais normal d’avoir toute une collection de blush. J’en avais une bonne trentaine dont certains aux couleurs très similaires (« oui mais tu comprends celui là il est pailleté et celui là il est mat »). C’est assez facile d’être déconnectée de la réalité, en particulier si comme moi vous passez beaucoup de temps sur YouTube et que vous suivez des filles qui possedent plus de dix fois votre collection. On en arrive à se dire « ça va, j’en suis loin » ce qui ne veut pas dire que votre collection est raisonnable ! Aujourd’hui au quotidien j’alterne entre… deux blush. A l’époque je n’en utilisais pas plus, simplement j’en possédais plus.

Je me maquille moins

A la fac je pouvais passer jusqu’à une heure rien qu’à me maquiller. J’avais un teint et des smokys impeccables tous les jours, et je prenais beaucoup de plaisir à y passer tout ce temps le matin, je découvrais des nouvelles techniques, c’était top. Jusqu’à ce que ça devienne une contrainte, parce que je n’aimais plus mon visage sans autant de maquillage. J’ai appris à m’accepter avec des maquillages plus légers. Maintenant je n’ai plus aucun fond de teint dans ma trousse et je passe environ 5 à 10 minutes à me maquiller… et il y a même des jours où je ne me maquille pas !

Je ne reçois plus de box beauté

J’ai longtemps été une adepte des box beauté : véritables petites pochettes surprise pour adultes ! J’ai même eu jusqu’à récemment un partenariat avec l’une d’elles. Mais je me suis rendue compte que, passé les quelques minutes d’excitation et de joie que procure l’ouverture et la découverte des produits, le contenu m’encombrait plus qu’autre chose, et au final, terminait toujours (dans le meilleur des cas) dans les placards de mes copines. C’est simple, il y a toujours des produits que vous n’utiliserez jamais, et ceux qui sont utiles, vous ne les recevez pas au moment où vous en avez besoin. Donc je me suis retrouvée avec plein de produits d’avance, qui, ajoutés à tout ce que j’achetais, faisaient déborder mes placards. Quand j’ai pris conscience de ça j’ai fait un énorme tri et stoppé tous mes partenariats.

Je ne vais plus dans une boutique beauté sans but

Chaque achat a désormais une u-t-i-l-i-t-é, maître mot du minimalisme. Je ne vais plus faire mon tour mensuel chez Sephora, je ne vais plus à Kiko pour découvrir les nouvelles collections. Quand j’y vais, j’ai un but précis, un produit à acheter, je n’y vais plus « pour faire les boutiques ».

J’achète mieux

Et donc, comme je n’achète que quand j’ai besoin, je prend le temps de choisir chaque produit, de chercher des produits naturels / bios / cruelty free et surtout avec le moins d’ingrédients possible ! Mon but est de réduire au strict minimum la quantité de produits que j’utilise, et d’utiliser de plus en plus des produits bruts (par exemple, du beurre de karité ou de l’huile de noix de coco pour m’hydrater le corps à la place d’un lait hydratant qui a une liste d’ingrédients longue comme mon bras…).

→ Du coup, tout ça fait que :

Ceci n’est plus un blog beauté

C’est assez évident comme affirmation, puisque ça fait plusieurs années maintenant que nous n’écrivons pas uniquement sur la beauté, et en même temps ce n’est pas si facile à écrire ! Nous aurons toujours de temps en temps des petites revues de produits (il y en a deux qui arrivent très bientôt même), mais je n’ai plus envie d’être associée à un « blog beauté » et je pense même que sur le très long terme… on va peut être devoir réfléchir à un nouveau nom non ?

Vanessa

29 ans et webmaster, sur Glitter je parle produit de beauté, partage mes recettes végétariennes préférées discute d’un peu de tout !

GlitterblogCe que le minimalisme a changé… dans ma salle de bains