15 Astuces pour se préparer et se remettre d’une opération des dents

Je n’ai pas eu à chercher loin l’inspiration pour cet article : en août j’ai eu ma onzième opération des dents en 4 ans. Extractions, implants, désinclusions, et même une greffe osseuse : autant d’étapes nécéssaires avant d’obtenir le graal : de jolies dents en bonne santé. Alors les opérations… ça me connait ! Je me suis rendue compte lors de la dernière qu’avec l’habitude, j’avais développé tout un rituel. Et quand je repense à mes premières opérations, je me dis que j’aurais bien voulu lire une liste de conseils comme celle-ci pour mieux m’y préprarer, alors j’espère qu’elle vous sera utile !

Avant

Préparer ses médicaments

Pour une de mes premières opérations, je n’étais pas allée à la pharmacie avec mon ordonnance avant l’opération, et je l’ai bien regretté ! Il est plus confortable d’avoir tout à disposition pour son retour plutôt que de se retrouver à la pharmacie avec une poche de glace sur la joue ! Donc maintenant je vais les chercher bien avant, ce qui me laisse le temps de bien lire l’ordonnance, et de noter sur chaque boîte la posologie. Une astuce supplémentaire : plutôt que de noter « pendant 5 jours », je note directement la date de la dernière prise : ça m’évite d’avoir à calculer tous les jours où j’en suis !

Faire des courses

La veille d’une opération j’ai mon petit rituel courses, pour avoir tout ce qu’il me faut à portée de mains et ne pas avoir à sortir de chez moi. Au fur et à mesure j’ai même la liste de ce que j’achète systématiquement :
  • Des smoothies déjà prêts de la marque Innocent
  • Des fruits pour faire des smoothies maison
  • Des légumes qui se réduisent facilement en purée : pommes de terre, carrottes, patate douce
  • Des compotes sans sucres ou des fruits pour la faire maison (pommes, poires, pêches)
  • Des avocats
  • Du pain de mie
  • Des légumineuses en boîte (pois chiches, haricots rouges…)

Cuisiner

La veille au soir je prépare au moins de quoi manger le lendemain : de la purée et de la compote. Quand vous reviendrez de votre opération vous n’aurez sans doute pas l’envie ou la force de vous préparer à manger.

Préparer son retour

Je me prépare un petit coin où me reposer : bien souvent je m’installe sur mon canapé avec mon oreiller, un plaid, un magazine et mon chat ! Donc avant de me faire opérer je prépare tout ce dont j’ai besoin ainsi que pas mal de choses à regarder. D’ailleurs avant une opération j’arrête de regarder mes séries et des vidéos sur YouTube pendant quelques semaines, comme ça j’ai plein de choses  regarder à mon retour !

Se changer les idées

Avant l’opération j’essaie de penser à autre chose, pour la dernière par exemple j’ai déjeuné avec des copines juste avant d’y aller !

Parler de son stress à son dentiste

Maintenant j’angoisse nettement moins qu’à mes premières opérations, mais si vous savez que vous risquer de trop y penser, parlez-en à votre chirurgien. Pour ma première grosse opération mon dentiste m’avait prescrit des calmants. Je ne conseille pas bien sûr de s’en gaver, mais j’en avais pris un quelques heures avant l’intervention et j’étais tellement détendue que j’ai failli m’endormir sur la table. Par contre, n’étant pas habituée à prendre souvent des médicaments, je sais que je mets plus de temps à me remettre d’une opération pour laquelle j’ai pris des calmants.

Prévoir une tenue confortable et légère

Prévoyez une tenue dans laquelle vous vous sentez à l’aise (j’opte généralement pour un combo jean pas trop serré/tee shirt large), et surtout assez légère : il fait souvent frais dans les blocs opératoire, et vous aurez un peu froid les premières minutes. Mais une fois qu’on vous aura recouvert du champ opératoire et que le stress sera là : vous serez bien content de ne pas avoir de pull à supporter !

Pendant

death-to-stock-1024x683

Poser des questions sur la procédure

Une des choses les plus déstabilisantes pendant une opération c’est qu’avec une anesthésie locale vous ne sentez rien mais entendez/voyez tout. Et il n’y a rien de plus angoissant que de sentir d’un coup un appareil qui vibre, fait plein de bruit, sans savoir ce que c’est. Maintenant je demande à mon chirurgien, juste avant qu’il commence, de m’expliquer rapidement les différentes étapes. Comme ça je peux suivre ce qu’il fait, me dire « ah tiens là c’est la phase où il fait ça, donc c’est bientôt terminé » etc.

Se concentrer sur sa respiration

Pendant l’opération, surtout au début, j’essaye de ne penser qu’à mon souffle, ça permet à la fois de moins sentir les piqûres d’anésthésiant (la seule partie vraiment douloureuse de l’opération) mais aussi de garder mon calme et de me détendre le plus possible.

Dire quand ça ne va pas

Un jour chez mon dentiste j’ai commencé une petite crise d’angoisse sur la table d’opération. Palpitations, sensation d’avoir chaud puis froid, impression d’avoir du mal à respirer… Bref, sympa sympa ! Et ça m’est arrivé plusieurs fois depuis de sentir que ça arrivait ! Dans ces cas là la meilleure solution c’est de demander une courte pause, de reprendre ses esprits, de bien respirer, de pouvoir fermer la bouche.

Penser à autre chose

Essayez de vous concentrer sur la musique (bon mon dernier chirurgien m’a passé trois opérations de suite l’album de Lou Doillon… je pense en avoir fait le tour!!) ou sur des souvenirs et sensations agréables. Comme il est conseillé de penser qu’il fait chaud quand on a froid, là je me force à penser à des moments agréables ! Je nage, je prends le soleil, je caresse mon chat, je suis à table avec des amis… je me fais une sorte de liste mentale de toutes les choses que j’aime faire !

Demander à un proche de venir nous chercher

Avec la quantité d’opérations que j’ai eu j’ai la chance d’avoir un petit ami patient qui a presque toujours répondu présent ! Pour certaines opérations j’en suis ressortie tellement KO que j’étais bien contente de ne pas à voir à prendre le bus/métro ! J’ai toujours un peu peur de me sentir mal en route, ça me rassure d’être accompagnée.

Après

cropped-ambiance-cocooning

Prévoir quelques jours de calme

J’essaie dans la mesure du possible de caler mes opérations le vendredi pour ensuite avoir quelques jours pour m’en remettre. Si cela n’est pas possible je pose deux jours de congés ou je demande à mon patron de télétravailler. Une journée de repos me semble être le strict minimum, j’aime bien avoir 48h devant moi pour avoir bien le temps de m’en remettre. Parfois je n’ai pas nécessairement mal, mais la fatigue fait que je préfère être chez moi, pouvoir faire une sieste quand j’en ai envie, avoir de la glace à poser sur mes joues à portée de mains… Enfin, en cas de grosse douleurs, il est plus rassurant d’avoir prévu le coup et d’être chez soi plutôt que de devoir voir un médecin pour se faire arrêter.

Ne pas sauter de repas

Il est tentant de ne rien à manger après une opération : déjà on a franchement pas faim, ensuite, c’est douloureux de manger et enfin, avec le goût de sang permanent dans la bouche, tout est mauvais. Mais ce n’est pas en privant votre corps de nourriture que vous allez facilement vous en remettre ! J’essaye de toujours manger au moins autant, sinon plus que d’habitude après une opération. Je mets l’accent sur les glucides pour regagner rapidement de l’énergie : je fais le plein de smoothies et de pommes de terre. Je fais aussi attention à manger des bons gras (c’est le moment de sortir les avocats!) et des protéines en consommant des pois chiches ou des haricots rouges cuits longtemps puis réduits en purée. J’évite tout ce qui est acide, épicé, salé qui sont évidemment douloureux au contact de la plaie. J’évite aussi le sucre raffiné car il est plus difficile de bien se brosser les dents les premiers jours. Pensez aussi à beaucoup vous hydrater !!

Suivre les conseils de son chirurgien

Enfin, il faut bien sûr appliquer tout ce que vous aura dit votre chirurgien ! Placer régulièrement une poche de glace : celles vendues en pharmacie type acti-froid sont plus agréables, mais vous pouvez tout à fait utiliser un pain de glace enroulé dans un torchon. Il vous conseillera aussi de manger mou pendant plusieurs jours, et toujours froid ou tiède pour que la plaie cicatrise plus vite.

J’espère que ces 15 conseils vous auront aidé à préparer votre opération : courage, ce n’est qu’un mauvais moment à passer !!

Vanessa

29 ans et webmaster, sur Glitter je parle produit de beauté, partage mes recettes végétariennes préférées discute d’un peu de tout !

Glitterblog15 Astuces pour se préparer et se remettre d’une opération des dents